Invitation au sondage de satisfaction des usagers du Centre National de Documentation
Retour à la liste de résultats

L’effet des inégalités d’éducation sur le développement économique : un essai d’évaluation

Auteur : Benaabdelaali Wail
Date de publication : 20/10/2017
Type : Thèse / Mémoire
Thème : Education–Enseignement
Couverture : Maroc

Résumé/Sommaire :

Cette thèse cherche à approfondir la nature et la forme des relations entre les inégalités éducatives et le développement. Elle s’inscrit dans le prolongement des analyses engagées sur les liens éducation/croissance et inégalités/croissance, en essayant d’apporter un éclairage complémentaire sur ces deux relations. Elle vise à retracer de manière stylisée l’évolution des inégalités éducatives particulièrement dans les pays en développement et à caractériser la non-linéarité de la relation à partir de l’estimation de modèles non-paramétriques et semi-paramétriques.
Cette thèse est constituée de trois chapitres auxquels correspondent des objectifs, des bases de données et des méthodologies spécifiques. Dans un premier chapitre, nous proposons une nouvelle base mondiale sur les inégalités d’éducation.
La majorité des travaux sur la relation entre capital humain et développement économique ont principalement appréhendé la mesure du capital humain à travers des mesures de l’éducation en utilisant notamment la moyenne d’années de scolarisation (stock du capital humain). Notre base de données, qui présente une mesure alternative du capital humain, tend à améliorer sensiblement le mode de calcul des inégalités de l’éducation. Elle exploite toute la richesse des données désagrégées, corrige les pondérations inappropriées et affine certaines hypothèses réductrices sur les durées des cycles d’enseignement et les niveaux d’éducation retenus. Nous avons aussi généralisé la formule proposée par Berthélemy (2006) sur l’indice de Gini de l’éducation. Le domaine de variation possible de cet indice est identifié graphiquement selon la moyenne d’années de scolarisation et les durées cumulées des cycles d’enseignement.
Nous mettons en évidence, dans le cadre du chapitre II, l’existence d’une relation non linéaire entre les inégalités dans l’éducation et le développement économique en utilisant des modèles non-paramétriques et semi-paramétriques qui n’exigent pas de formes fonctionnelles prédéfinies à l’avance. Plusieurs phases sont ainsi mises en évidence : les trois premières sont repérées seulement par rapport aux niveaux de développement ; deux autres sont identifiées à la fois par des seuils de développement et d’inégalité d’éducation ; une sixième et dernière phase est définie par rapport au seul niveau d’inégalité d’éducation. Nous montrons que c’est dans la troisième et cinquième phases que la réduction de l’inégalité d’éducation présente l’impact le plus bénéfique sur le développement économique.
Au-delà du schéma général mis en évidence sur le plan transnational dans les chapitres I et II, nous explorons dans le chapitre III la nature de cette relation au plan régional dans le cas du Maroc, pour lequel nous disposons de données aux niveaux communal et provincial. La non-linéarité de la relation est aussi confirmée.
La troisième phase repérée au chapitre II est subdivisée, dans le cas des provinces marocaines, en deux sous phases qui présentent un impact différencié selon un seuil de développement et d’inégalité d’éducation.

Traduire le résumé vers :
Recherche

Recherche

Recherche avancée
Navigation par

Navigation par :

Filtrer votre recherche

Sélectioner un domaine *

Sélectionner une thematique

Sélectionner une rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

*Champs obligatoires
Chercher sur Abhatoo avec Google :