Le Centre National de Documentation (CND) met en ligne une nouvelle base de données documentaire sur le thème : "E-soutien scolaire".
Retour à la liste de résultats

Niveau, structure et raison de la discontinuation de la contraception au Maroc

Auteur : El Youbi Ali
Type : Chapître / Extrait
Thème : Démographie
Couverture : Maroc

Résumé/Sommaire :

Le Maroc connaît un accroissement continu de sa prévalence contraceptive. Dans ce chapitre, nous avons analysé les facteurs qui peuvent influencer la continuité de l’utilisation des méthodes contraceptives et ceux qui freinent l’accroissement de la prévalence contraceptive. Nous étudions également le niveau et la structure de la discontinuation des méthodes contraceptives ainsi que les raisons justifiant cette discontinuation. On a constaté que, parallèlement à une prévalence contraceptive en nette augmentation, le taux des femmes qui n’ont jamais utilisé une méthode contraceptive baisse avec l' âge et avec le niveau d’instruction. Par contre la discontinuation de la contraception diminue avec l’âge et augmente avec le niveau d’instruction. De plus, son taux est plus important dans le milieu rural que dans le milieu urbain. Les méthodes contraceptives les plus discontinues dans le milieu rural sont la pilule et I'abstinence périodique alors que dans le milieu urbain, il s'agit du DIU et du retrait. Les raisons les plus importantes de la discontinuation de la contraception sont de nature « démographique et d’exposition », suivies par des raisons de santé et des raisons d’échecs. Les méthodes traditionnelles font l’objet de discontinuation pour des raisons d' échecs, alors que la pilule l'est plus pour des raisons a démographiques et d’exposition ». A l’inverse, le DIU est arrêté pour des rasions de santé plus que pour n’importe quelle autre raison. Les taux des discontinuation pour des raisons « démographiques et d’exposition et des raisons d’échec baissent avec l'âge; par contre les taux de discontinuation pour des raisons de santé augmentent au début de l’âge fécond et jusqu’à l'âge de 30 ans et s' amenuisent ensuite. Quelle que soif la raison, les taux de discontinuation chez les femmes sans niveau d’instruction sont toujours plus importants que chez celles qui ont atteint le niveau primaire.

Traduire le résumé vers :
Recherche

Recherche

Recherche avancée
Navigation par

Navigation par :

Filtrer votre recherche

Sélectioner un domaine *

Sélectionner une thematique

Sélectionner une rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

*Champs obligatoires
Chercher sur Abhatoo avec Google :