Invitation au sondage de satisfaction des usagers du Centre National de Documentation
Retour à la liste de résultats

Recherches africaines et rôles de l’aide internationale : le cas des sciences sociales

Auteur : Marou Sama Kadijatou, D’Aiglepierre Rohen, Botton Sarah
Année de Publication : 2019
Type : Rapport
Thème : Recherche et développement

Résumé/Sommaire :

Il est essentiel pour les pays africains comme pour les acteurs internationaux de l’aide de pouvoir s’appuyer sur une recherche nationale forte et autonome pour construire les réponses aux enjeux locaux de développement. Institués en partie pendant la colonisation, développés pendant les indépendances et partiellement déconstruits par les programmes d’ajustement structurel, les systèmes africains de recherche connaissent actuellement une phase de réinvestissement. La recherche africaine est en croissance, mais reste faiblement représentée dans la production scientifique mondiale, elle est inégalement répartie sur le continent et trop peu représentée en sciences sociales. Les financements nationaux sont encore faibles et la recherche africaine dépend beaucoup d’une aide internationale qui cible encore assez peu ce sujet et qui laisse donc une place importante à la philanthropie. Si un certain nombre d’initiatives nationales et régionales se sont développées, les recherches africaines restent en situation de grande fragilité notamment du fait de l’action de l’aide internationale. Une multitude d’acteurs internationaux interviennent en appui à la recherche africaine généralement sans coordination ni inscription dans des stratégies nationales ou régionales de long terme. Une multitude d’appuis aux recherches africaines peuvent coexister simultanément (bourses, programmes de recherche, rencontres scientifiques et activités de valorisation, renforcement des capacités des ressources humaines, renforcements matériels et pédagogiques, soutiens à des structures de recherche multi-pays et à des réseaux de chercheurs, aides budgétaires) sans qu’on en évalue les effets ou qu’on en interroge les contradictions. Un certain nombre de propositions, à inscrire dans une vision systémique et coordonnée, peuvent être avancées : une charte, un objectif spécifique et de la coordination des organisations internationales pour l’utilisation et le renforcement des capacités de recherche africaines ; des soutiens à la formation initiale et continue, à l’accès aux outils et aux mobilités des chercheurs ; des soutiens directs à la construction de capacité et de modèles économiques viables des institutions de recherche africaine ; l’émergence de stratégies nationales de recherche construites localement et de fonds nationaux dans lesquels les acteurs internationaux sont incités à s’inscrire ; l’émergence de stratégies et de réseaux régionaux d’institutions et de chercheurs ; des recherches spécifiques sur la construction de capacités nationales de recherche et sur l’efficacité des actions d’appui.

Traduire le résumé vers :
Recherche

Recherche

Recherche avancée
Navigation par

Navigation par :

Filtrer votre recherche

Sélectioner un domaine *

Sélectionner une thematique

Sélectionner une rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

*Champs obligatoires
Chercher sur Abhatoo avec Google :