Invitation au sondage de satisfaction des usagers du Centre National de Documentation
Retour à la liste de résultats

L’accompagnement entrepreneurial : la métamorphose des accompagnateurs en facilitateurs

Auteur : Ferry Aurélien
Date de publication : 21/12/2018
Type : Thèse / Mémoire
Thème : Economie appliquée
Couverture : Maroc

Résumé/Sommaire :

« Pour accompagner les entreprenants de demain, les acteurs de l’accompagnement devront se métamorphoser en facilitateurs pour faire émerger l’intelligence collective, pour collaborer avec l’intelligence artificielle, faire preuve d’intelligence émotionnelle et permettre l’intelligence andragogique. »
Pour répondre à cette problématique et pour débuter ce travail, nous nous sommes penchés sur l’objet : l’entrepreneur. Les techniques d’accompagnement s’intéressent aujourd’hui à plusieurs paramètres : le projet, sa faisabilité, le marché, les possibilités, les capacités financières. Toutefois, Shapero et Sokol (1982) ont ouvert une nouvelle voie : l’intention entrepreneuriale. C’est alors que les recherches se sont intéressées à deux phénomènes pour décrire l’accompagnement : la désirabilité et la faisabilité. Cette désirabilité ouvre alors de nouveaux champs de questionnement : la motivation, le comportement, la personnalité. Dès lors, l’accompagnement ne se limite plus à la faisabilité mais inclut la posture entreprenante. Pour accompagner les entreprenants de demain, les acteurs de l’accompagnement devront se métamorphoser.
Dans un second temps, nous avons décidé d’étudier la différenciation des accompagnateurs.
Dans cette recherche, nous avons décidé de choisir la prescription comme facteur de différenciation. L’entreprenant appréhende son rapport à l’accompagnement soit par intégration, soit par projection. De plus, son savoir est soit hétéro-finalisé, soit auto-finalisé.
Pour accompagner les entreprenants de demain, les acteurs de l’accompagnement devront se métamorphoser en « accompagnateurs » de l’anxiété, de l’incertitude, du mode d’action.
Ménager, servir, adoucir, ouvrir, simplifier, corriger, préparer, aider… l’accompagnateur facilite.
L’humanité est aujourd’hui soumise à des ruptures telles qu’elle n’a jamais connues, des mutations profondes qui redessinent et requestionnent sa place, son rôle et sa relation au monde : mutations sociétales, économiques, numériques et environnementales… Elles sont interdépendantes et ont des répercussions les unes sur les autres. Pour faire face à ces défis, les entreprenants vont devoir reparamétrer leur schéma de pensée, leur comportement, leur relation au besoin et vont devoir y répondre ensemble. Aujourd’hui, nous voyons une montée en puissance de l’intelligence collaborative : de plus en plus de lieux de rencontre des entreprenants (tiers-lieux), de nouveaux outils collectifs (Collaborative Consumption, Crowdfunding, Crowdsourcing) et de nouvelles économies basées sur le collaboratif. Pour accompagner les entreprenants de demain, les acteurs de l’accompagnement devront s’intéresser aux pratiques collectives et collaboratives.
Dès lors, nous parlons d’entreprenants « augmentés » : augmentés par le collectif, par la noosphère et par l’intelligence artificielle. Ils cherchent à répondre à des enjeux nouveaux : vivre facile, vivre responsable, vivre bien, vivre ensemble. Afin de les étudier, nous avons constitué, créé et mis en place des espaces de formation hybrides (MOOC Désir d’entreprendre, SPOC Désir d’entreprendre, JEDI Millenium) constituant notre terrain de recherche : 12.900 individus qui sont dans une logique de noosphère, sensibles à l’intention et qui ont choisi de participer à un programme hybride pour clarifier leur désir d’entreprendre au travers du regard d’un collectif. Parmi eux, nous avons sélectionné notre échantillon, des individus qui ont manifesté une envie entrepreneuriale (désirabilité), qui ont entamé le process de formalisation de l’idée (faisabilité) et qui ont exprimé une intention (engagement).
Nous les avons soumis à une batterie de tests psychométriques (13 outils scientifiquement validés et éprouvés (41 variables) + 10 questionnements fermés + 34 questionnements ouverts + 15 variables de catégorisation).
Pour donner suite à la batterie de tests psychométriques, nous avons décrit les individus de notre échantillon : leur schéma de pensée, leur relation aux émotions, leur accomplissement de soi et leur relation à autrui. Nous avons donc été en mesure de décrire leurs besoins et attentes en matière d’accompagnement par des facilitateurs : la posture de ces professionnels, leurs méthodes, leurs outils, leurs actions, et l’architecture des groupes accompagnés. Nous avons alors dressé les 24 capacités de ceux que nous appelons à présent les « entrepreneurship facilitators », classés en 4 catégories : capacités de facilitation de l’intelligence collective (IC), de l’intelligence artificielle (IA), de l’intelligence émotionnelle (IE) et de l’intelligence andragogique (Ian).

Traduire le résumé vers :
Recherche

Recherche

Recherche avancée
Navigation par

Navigation par :

Filtrer votre recherche

Sélectioner un domaine *

Sélectionner une thematique

Sélectionner une rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

*Champs obligatoires
Chercher sur Abhatoo avec Google :