Le Centre National de Documentation (CND) met en ligne une nouvelle base de données documentaire sur le thème : "E-soutien scolaire".
Retour à la liste de résultats

ÉVALUATION DE LA PERTINENCE D'UN MODELE D'EVOLUTION DU PAYSAGE A EVALUER L'HYDRAULIQUE DES INONDATIONS : CAS D’ETUDE : LA VALLEE DE BOUREGREG

Auteur : Zellou Bouchra, Rahali Hassan
Date de publication : 23/11/2016
Type : Actes de congrès / Séminaire / Atelier
Thème : Surveillance
Couverture : Maroc

Résumé/Sommaire :

La modélisation est une tâche très importante pour la prise de décision dans le domaine de la gestion des risques d‟inondation. Il y a donc un besoin urgent et pressant pour des outils prédictifs fiables afin d'identifier avec précision les zones les plus vulnérables. La plupart des études réalisées dans ce contexte, utilisent des modèles hydrauliques déterministes 1-D qui offrent des estimations d'extension des crues et des profondeurs avec une précision satisfaisante dans un temps réduit. Cependant, ces modèles ne prennent en considération qu'une fraction relativement petite des processus actifs en décrivant le chenal principal (lit mineur) de la rivière et sa plaine inondable comme une série de sections transversales, tandis que les solutions complètes 2 et 3 dimensions sont difficiles à construire dans des domaines complexes et prennent énormément de temps pour s‟exécuter. L'objectif du présent travail est d'étudier le comportement de deux modèles hydrauliques; avec des cadres conceptuels différents, lorsqu‟ils sont appliqués dans un cas de scénario réel; qui est celui de la vallée de l‟oued Bouregreg avec son estuaire subissant l‟influence des marées. Nous avons opté pour le modèle 2-D CAESAR (Cellular Automaton Evolutionary Slope and River) qui est à l'origine un LEM (Landscape Evolution Model) ayant subi récemment une véritable évolution en intégrant l‟algorithme de routage de flux hydrodynamique (LISFLOOD 2D-FP). L'utilisation de CAESAR cherche à quantifier la ou les réponse(s) géomorphologiques et hydrologiques à une tempête extrême à l‟échelle de la section comprise entre la Barrage (SMBA) en amont et l‟estuaire en aval. Comme première étape, cette recherche a étudié le fonctionnement, et a évalué les capacités et les limites du modèle CAESAR en mode « écoulement » seulement dans la cartographie et le suivi en temps réel d‟une inondation. Ensuite on a procédé à la comparaison de ses résultats avec ceux du modèle hydraulique unidimensionnel (1-D) le plus éprouvé; HEC-RAS (Engineering Center River Analysis System). Les résultats de ces deux approches s‟accordent bien et montrent une forte cohérence dans l'estimation de l'étendue et la magnitude des inondations entre les deux modèles. Mais avec tout de même, quelques différences non négligeables à noter; ceux-ci peuvent être facilement expliquées en raison des différences inévitables dans les concepts et la mise en œuvre.

Traduire le résumé vers :
Recherche

Recherche

Recherche avancée
Navigation par

Navigation par :

Filtrer votre recherche

Sélectioner un domaine *

Sélectionner une thematique

Sélectionner une rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

*Champs obligatoires
Chercher sur Abhatoo avec Google :