Le Centre National de Documentation (CND) met en ligne une nouvelle base de données documentaire sur le thème : "E-soutien scolaire".
Retour à la liste de résultats

Géologie et métallogénie des minéralisations à or et antimoine du Jbel Haouanite (Haut Atlas oriental, Maroc)

Auteur : Azza Addi
Date de publication : 20/07/2019
Type : Thèse / Mémoire
Thème : Ecosystèmes terrestres
Couverture : Maroc

Résumé/Sommaire :

Les minéralisations à or et antimoine de Jbel Haouanite (Haut Atlas oriental, Maroc) sont encaissées par les structures tectoniques portées par des formations ordovicosiluriennes.
Les études réalisées ont permis de noter que les formations sont affectées par plusieurs phases tectoniques. D’abord, une première phase post-silurienne, antérieure à l’intrusion magmatique, se traduisant par des plis P1 et induisant une schistosité S1. Ensuite, une deuxième phase affectant les roches magmatiques et se manifestant par des plis P2 et une schistosité S2. Enfin, une troisième phase avec des plis P3 et une schistosité de fracture S3. Au voisinage des roches magmatiques, les schistes sont tachetés avec une schistosité de crénulatîon. Concernant la tectonique cassante, le secteur est lardé de fractures dont certaines sont à remplissage de quartz, d’autres à quartz et carbonates et d’autres encore à antimoine et or. Outre les structures faillées et bréchifiées encaissant les minéralisations, le secteur a connu une tectonique polyphasée avec des chaniages post siluriens et une tectonique NW—SE post minéralisation.
Concernant le magmatisme, le secteur de Jbel Haouanite & connu au moins deux intrusions dont la première est antérieure à la deuxième phase de plissement alors que l’autre lui est postérieure. Cette dernière a été déterminée comme étant une rhyodacite.
Les études minéralogiques, tant au microscope Optique qu’au MEB, ont permis de constater que la minéralisation aurifère est postérieure à la minéralisation antimonifère.
L’or se présente soit en grains, soit dans des fissures ou associé à la valentinite. La paragenèse minérale comporte l’or natif, la stibine, la valentinite, la stibiconite, ainsi que les sulfosels d’antimoine et de plomb.
Le traitement statistique par ACP des analyses chimiques a permis de noter l’absence de corrélation entre l’or et les autres éléments. Par contre, une corrélation peut être notée, particulièrement, entre l’antimoine et le plomb.
La projection des résultats analytiques sur les différents diagrammes nous permet de conclure que les minéralisations aurifères s’apparentent au type « orogénique mésothermal » tardi-hercynien.
Une comparaison avec certains gisements à antimoine et or a permis de noter une similitude avec les minéralisations de la mine de La Lucette (Massifarmoricain français) qui seraient en relation avec un magmatisme mafique. Pour les minéralisations de Jbel Tazekka (Moyen Atlas, Maroc), plusieurs types existeraient et particulièrement le type « périgranitique », ce qui est diffèrent de Jbel Haouanite où les intrusions magmatiques n’avaient pas joué de rôle, du moins pour les concentrations actuelles.

Traduire le résumé vers :
Recherche

Recherche

Recherche avancée
Navigation par

Navigation par :

Filtrer votre recherche

Sélectioner un domaine *

Sélectionner une thematique

Sélectionner une rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

*Champs obligatoires
Chercher sur Abhatoo avec Google :