Retour à la liste de résultats

Contribution à l’amélioration de la germination chez une endémique forestière du Maroc, le cyprès de l’Atlas

Auteur : Arjouni Y., El Alaoui El Fels Mounia, El Mercht Saïd ...[et al.]
Année de Publication : 2013
Type : Article
Thème : Ecosystèmes terrestres
Couverture : Maroc

Résumé/Sommaire :

La cupressacée à Cupressus atlantica, qui abrite une diversité biologique originale, joue un rôle socio-économique et écologique important. Cependant, ces formations, souvent présteppiques, sont soumises à des pressions croissantes d’origine principalement antropique. En outre, d’autres facteurs tels que la sécheresse, l’absence de régénération ou encore les ravageurs des cônes et des graines, menacent à terme l’avenir du cyprès de l’Atlas. Actuellement, les services forestiers marocains adoptent des orientations qui consistent à utiliser de plus en plus des espèces autochtones, notamment le Cyprès atlasique, dans les programmes de reboisement. Ainsi, il est très important de maîtriser l’itinéraire technique de production des plants de qualité. Cela nécessite une intensification des efforts en matière de recherche pour améliorer les connaissances des différentes étapes de ce processus, depuis la collecte des semences jusqu’à l’acclimatation des plants en passant par le stockage et la germination des graines. La présente étude vise à apporter une contribution concernant le comportement germinatif de ce conifère. En premier lieu, plusieurs traitements de prégermination (traitement chimique, traitement par l’eau à différentes températures, traitement mécanique qui consiste à frotter les graines avec du papier à sable) ont été expérimentés afin d’améliorer la germination par la levée de la dormance des graines. Les résultats relatifs à ces prétraitements ont montré que ces derniers jouent un rôle primordial dans la levée de la dormance et améliorent par conséquence la germination. En effet, les taux de germination les plus élevés 67,77 % et 75,55 % ont été enregistrés respectivement au niveau des graines traitées avec de l’eau chaude (60 oC) et par la scarification mécanique. Le traitement avec de l’acide sulfurique concentré a conduit à des taux de germination très faibles voire nuls, contrairement à ce qui a été observé chez d’autres espèces forestières et à ce qui avait été précédemment reporté chez le Cyprès atlasique.
C. atlantica possèdent une dormance physique attribuée au tégument dur, qui peut entraver la régénération naturelle. La scarification mécanique et l’eau chaude (60 oC) sont les traitements les plus efficaces pour améliorer la germination des graines du C. atlantica. Le stress hydrique et le stress salin ont un effet inhibiteur sur la germination des graines du cyprès de l’Atlas. Ces résultats, concernant la germination, premier maillon de l’opération de reboisement, peuvent contribuer à la restauration des espaces dégradés et la réhabilitation des écosystèmes aride et semi-aride.

Traduire le résumé vers :
Recherche

Recherche

Recherche avancée
Navigation par

Navigation par :

Filtrer votre recherche

Sélectioner un domaine *

Sélectionner une thematique

Sélectionner une rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

*Champs obligatoires
Chercher sur Abhatoo avec Google :