Le Centre National de Documentation (CND) met en ligne une nouvelle base de données documentaire sur le thème : "E-soutien scolaire".
Retour à la liste de résultats

Résumé/Sommaire :

Le bassin méditerranéen est l’une des régions les plus diversifiées de la planète en matière de biodiversité. Au sein de cette région, le nord-ouest de l’Afrique est l’une des zones les plus riches en espèces d’amphibiens. Elle héberge aussi le plus grand nombre d’espèces considérées comme étant menacées. Il est, donc, important de connaître la répartition ainsi que les menaces qui pèsent sur la communauté d’amphibiens des aires protégées de cette région. Parmi celles-ci se trouve le bassin versant d’Oued Laou. Localisé dans la région nord–ouest du Maroc, sur le littoral méditerranéen, il occupe une superficie d’environ 930 km2. Il se situe entre deux cadres géographiques différents, le littoral et la montagne, et se caractérise par la présence d’un climat allant du semi-aride au perhumide. Cette région présente un grand intérêt biogéographique, paysager et possède une diversité exceptionnelle aussi bien floristique que faunistique. Neuf espèces d’amphibiens ont été observées dans le bassin versant d’Oued Laou, ce qui représente plus de 64% de l’ensemble des espèces présentes au Maroc. Ce groupe de vertébrés, a été peu étudié au Maroc. Le bassin versant du Laou se caractérise par une grande diversité d’habitats : la plaine d’Oued Laou, s’est avérée être la zone la moins riche (2 espèces). Les zones les plus riches sont Jbel Kelti, Bouhachem et le sud-ouest du bassin versant d’Oued Laou (9 espèces). Ces zones sont inclues dans le Parc National de Talassemtane et le Projet de Parc Naturel de Bouhachem. Les espèces les plus rares sont Pleurodeles waltl et Bufotes boulengeri. Les plus abondantes sont Amietophrynus mauritanicus et Pelophylax saharicus. Les espèces les plus menacées sont P. waltl, Salamandra algira et Alytes maurus. Les principales menaces qui pèsent sur les amphibiens d’Oued Laou sont la déforestation et la pollution de l’eau. Les mesures de protection à prendre sont l’élaboration de nouveaux textes législatifs incluant les amphibiens au Maroc et la prise en considération des amphibiens et de leurs habitats dans la zonation des aires protégées du bassin versant d’Oued Laou.

Traduire le résumé vers :
Recherche

Recherche

Recherche avancée
Navigation par

Navigation par :

Filtrer votre recherche

Sélectioner un domaine *

Sélectionner une thematique

Sélectionner une rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

Sélectionner une sous-rubrique

*Champs obligatoires
Chercher sur Abhatoo avec Google :